Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Dolce Vita 8: Tarente

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Bonjour les amis et amies !

 

 

Aujourd'hui, on change de coin !

 

 

On part pour Tarente !

 

 

De l'autre côté du talon de la botte !

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Rose est prête, petit chaperon rouge sans panier !

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

 

Et comme tout petit chaperon rouge, elle rencontre ...

 

Le loup !

 

 

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Bon, celui-là, d'abord pris pour un loup,

 

avouez qu'il y a de quoi se tromper , 

 

s'est révélé être un cousin, ou du moins domestiqué !

 

 

Tant pis !

 

 

Au revoir le chien-loup 

 

ou le loup chien !

 

 

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

 

Nous voici à Tarente, sur la mer Ionniène

 

 C’est le principal port militaire italien, accueillant un arsenal impressionnant, qui emploie encore 2400 personnes. Son centre historique, aux églises gothiques et baroques, aux palais hauts et étroits, est bâti sur un site majestueux, une île dressée entre la mer ionienne et une mer intérieure unique en son genre en Italie, appelée Mar Piccolo. Tarente possède même son propre archipel de deux îles, le seul de tout le vaste golfe qui sépare les Pouilles de la Calabre. 

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

Le pont tournant :

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

Le passé de Tarente fut glorieux, elle devançait Rome !

 

Et l’Histoire fut généreuse avec la ville. Pendant une bonne partie de l’Antiquité, Rome n’était presque rien face à Tarente : celle qui s’appelait alors Taras était l’une des plus anciennes cités grecques d’Italie, fondée au VIIIe siècle avant J.-C. A son zénith, elle comptait près de 300 000 habitants – plus qu’aujourd’hui – et était la capitale de la Grande Grèce. 

 

 

Puis, au Moyen Age, la ville fut pendant près de quatre cent ans la capitale d’un Etat dans l’Etat, la principauté de Tarente, qui recouvrait presque toutes les Pouilles et fut fondée par les Normands au XIe siècle 

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Rose pose devant le château aragonais !

 

Le château aragonais a été construit sur un ancien bastion militaire, entre 1487 et 1492, sous le règne du roi de Naples, Ferdinand d’Aragon. C’est un gros et puissant château, dont la forme a été comparée à un scorpion.

photo du net

photo du net

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Deux colonnes doriques plus épaisses que des piliers de cathédrales et un musée archéologique aux richesses incomparables sont les seuls souvenirs de cette cité

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Des ambiances de cette ville au passé grec :

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Rose pose dans les roses fleurs !!!!!

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Après la belle Lecce, Tarente nous parait bien abandonnée

 

et triste !

 

 

Seul le bord de mer nous séduit !

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Les sculptures sur l'eau poétisent un peu cette ville 

 

industrielle !

 

Car Tarente est un grand corps malade : coincée entre la mer, sa raffinerie, son arsenal fortifié et son aciérie, elle s’enfonce chaque année un peu plus dans une incurie stupéfiante. Et comme partout, ce mal a son emblème : ici, il s’appelle l’Ilva.

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Voici le monument-hommage aux marins de Tarente

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

 

Les couleurs du ciel sont ocrées et très photogéniques !

 

 

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Rose fait sa belle, devant le Palais du gouvernement,

 

sublimé par la lumière du soir !

 

 

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

La vie suit son cours ...

La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

 

Pourtant ...

 

Il s’agit du plus grand complexe sidérurgique d’Europe, doté de cinq hauts-fourneaux, bâti à un kilomètre seulement du vieux Tarente. C’est aussi un quasi-Tchernobyl italien, devenu le symbole par excellence des difficultés endémiques traversées par le Bel paese depuis quarante ans

 

 

 

photo du net

photo du net

 

 

Le coucher du soleil, avec l'Ilva menaçant en fond 

 

nous offre pourtant des images magiques !

 

La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente
La Dolce Vita 8: Tarente

 

 

Il fallait voir Tarente, nous l'avons vu !

 

 

 

A bientôt, chères amies et amis, pour autre chose ...

 

 

en attendant la suite de la visite des Pouilles !

 

 

Prenez soin de vous 

 

Bisous

 

 

La Dolce Vita 8: Tarente
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Qu'elle est belle cette petite Rose dans sa jolie robe rouge, c'est la tête pleine de beaux souvenirs qu'elle peut maintenant affronter le vent, les tempêtes, les jours plus gris, le froid, mais aussi profiter de l'automne et de l'hiver, car chaque saison apporte ses plaisirs! Bon week-end Esyram
Répondre
L
D'autres monuments à admirer pour cette nouvelle échappée, c'est super car vous aurez fait de belles découvertes et Rose s'en souviendra elle aussi. J'adore les robes-boules et la puce était ravissante en cette journée toujours pleine de soleil. Merci pour ces partages, bises, Martine
Répondre
F
Merci pour cette promenade instructive....Rose est toute mignonne et porte une très jolie robe Bravo...Bonne journée Bisous à tous les deux Fanfan
Répondre
M
Joli voyage plein d'enseignements.
Répondre
A
Quel voyage !!diversifié
L'Ilva.... ça m'evoque un livre italien recent (bien que se passant à un autre endroit (Piombino)mais comparable pour l'ambiance et le contexte industriel"D'acier "de Silvia Avallone
Là,on est pas dans une Italie de "cartes postales " c'est aussi la réalité sociale grosses bises!
Répondre
K
Coucou Esyram
Ah reçu cette notification mais pas la précédente, je vais y retourner.
Rose est sublime avec sa petite robe rouge, une poupée craquante.
Toujours aussi agréable de visiter ces lieux même virtuellement!!!!
MERCI encore pour ce beau reportage très instructif, je découvre ces endroits que je ne connais pas en vrai .
Les photos sont magnifiques.
Bonne journée, ici grand vent et pluie.
Bisous
Répondre
R
Une magnifique balade avec Rose, Merci beaucoup pour ce partage.
Bonne journée
Bisous Yvette
Répondre
M
bonjour Esyram
merci pour cette nouvelle visite !! c'est en effet moins beau qu'à Lecce on s'y attarde moins mais il y a quand même de belle découvertes !!
bon vendredi
bizzzzzzzzz
Mimie
Répondre
E
Encore une extraordinaire promenade dans le sud de l'Italie!!!!! Merci.
Répondre