Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Bonjour les amies et amis 

 

 

Nous revoici en Italie !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

et c'est Petit Jules qui est fin prêt pour la visite !

 

 

 

Il porte sa jolie chemisette avec un chien dans le dos !

 

 

Bon, dans le sac, on a mis un bon pull et des chaussures

 

de marche, car aujourd'hui, nous allons visiter

 

les grottes de Castellana !

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

Les Grottes de Castellana sont l’une des attractions les plus importantes des Pouilles et un patrimoine naturel d’une valeur inestimable pour toute l’Italie.

Situées aux portes de la Vallée d’Itria, à quelques kilomètres de villages enchanteurs tels qu’Alberobello, Cisternino, Polignano a Mare, les Grottes de Castellana commencèrent à se former il y a environ 90 millions d’années.

 

On prend la route !

 

 

Un élevage d'ânes dans la lumière nous arrête !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Et des vignes !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Des trulli à l'abandon parsèment les paysages !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

On ne peut s'empêcher de leur rendre visite !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Le trullo (pluriel trulli) représente une forme typique de construction rurale de la Murgia dei Trulli (Murgie des trulli), plateau situé entre les villes de Bari, Brindisi et Tarente dans la région des Pouilles en Italie du Sud.

Il s'agit, selon le cas, d'un habitat temporaire ou saisonnier dans les champs ou d'un habitat permanent de petits paysans et d'ouvriers agricoles. On en rencontre des témoins isolés dans la campagne mais aussi de véritables agglomérations comme à Alberobello dans la province de Bari. La zone la plus riche en trulli est la valle d'Itria, entre Alberobello, Locorotondo, Cisternino et Martina Franca.

Leur âge d'or a été le xixe siècle, qui vit le morcellement des grandes propriétés en petites parcelles louées par bail emphytéotique et, dans ses dernières décennies, l'extension de la viticulture.

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

"Moi, j'aimerais bien en mettre un dans le jardin !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

On pourrait faire une maison pour tous les enfants

 

du pupitre !

 

 

On jouerait à cache-cache !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Mais c'est quand "qu'on va" dans les grottes ?

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Et d'abord, elles sont où, les grottes ?

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

C'est dans les rochers ?

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Je crois que c'est là !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Euh ! Vous venez avec moi? 

 

Il fait tout noir ! "

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Bon, Jules s'est un peu emballé !

 

 

 

Les grottes, les grandes, sont encore à quelques km !

 

 

Une visite guidée nous attend, hélas, en anglais !

 

 

Et les photos ne sont autorisées que dans

 

la première salle !

 

Tant pis, essayons de stocker dans les yeux !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

Un passage artificiel (une volée de marches) mène dans la «Grave», un gouffre immense à ciel ouvert (90x60x70) dans lequel se dresse un groupe de grandes stalagmites, éclairées par un faisceau de lumière provenant d'une lucarne naturelle. Ensuite on passe à une deuxième salle qui abrite au centre des groupes monumentaux de stalagmites.

On passe donc à travers des paysages souterrains fantastiques, riches en concrétions de tout genre dont «L'Altare», caractérisée par des stalagmites bizarres de quelques centimètres de diamètre, qui par un miracle d'équilibre, atteignent une hauteur de plusieurs mètres.

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

J'ai mis le sweat à capuche à Jules car il fait 16 °,

 

mais pas les chaussures de marche car il est resté

 

dans le sac à poupées, c'était plus prudent !

 

Néanmoins, il a pu admirer les merveilles géologiques, 

 

le nez en l'air !

 

 

La plupart des photos que j'ai réunies en mosaïques

 

viennent du net car on ne pouvait pas photographier !

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

Après le «Corridoio del Deserto», qui fait 500 mètres de long, et une série de grandes grottes décorées par une incroyable variété de formes et de couleurs, on accède à la «Grotta Bianca», un trésor incomparable d'albâtre, qui éblouit par la pureté de ses stalactites, ses colonnes et ses stalagmites.

 

A faire absolument, si vous visitez les Pouilles !!!

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

 

Ces 2 heures de marche sous terre nous ont époustouflés !

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Je n'ai pas osé rapporter une petite stalagmite

 

miniature pour mon petit monde !

 

 

 

Ce n'aurait pas été très respectueux !

 

 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

On rejoint le logement, chut, Jules dort !

 

 

Les ânes ne sont plus là, mais le soir nous offre

 

un merveilleux ciel !

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana

 

 

 

Sûr, nous rêverons de draperies, de colonnes, 

 

de cristaux...

 

Les noms des environnements traversés sont le fruits de l’imagination des premiers explorateurs : la Louve, les Monuments, la Chouette, la Petite Vierge Marie, l’Autel, le Précipice, le couloir du Désert, la Colonne Renversée, le couloir Rouge, la Coupole, la grotte Blanche : la dernière galerie et la plus étincelante.

 

 

 

 

 

 

bisous 

La Dolce Vita 9 : Les grottes de Castellana
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Jules est un bien mignon petit guide! Bravo pour sa tenue, les photos et le reportage.
Doux vendredi
Répondre
M
bonjour Esyram
waouh quelle superbe visite c'est vraiment magnifique merci beaucoup pour ce partage !!
bon lundi
bizzzzzzzzz
Mimie
Répondre
C
Quelle merveilleuse journée! Je pense que je serais restée à la surface pour admirer les ânes, car la simple pensée d'être sous terre me coupe la respiration! C'est dommage, car le spectacle est éblouissant! Nous avons de très belles grottes dans notre région, mais j'attends toujours dehors quand nos invités les visitent!
Le rêve de Jules de voir un trullo dans votre jardin va t-il se réaliser?
Bon week-end et gros bisous. Câlins à Bali et Savane.
Répondre
P
Très beau tout ça et Jules a bien de la chance d'avoir été de ce merveilleux voyage ! Pas de lutins dans la grotte ... à part Jules ? Bonne soirée ! Grosses bises
Répondre
R
Magnifique reportage et belles photos, Jules est bien beau,
Bonne journée
Bisous Yvette
Répondre
A
Merci à cette nature qui nous offre partout ses plus belles créations pour notre plus grand plaisir, merci à petit Jules de nous avoir entraîné dans sa promenade et merci Esyram pour tous ces beaux reportages, bonne journée à vous!
Répondre
A
Toujours aussi magnifique!! merci pour la balade!! et pour ce partage! Jules est un très bon guide! Bonne journée!
Alix
Répondre
F
Merci pour la belle balade.....j'ai beaucoup aimé.. Jules est vraiment mignon dans cette tenue.; félicitations. Bonne journée Bisous à tous les deux Fanfan
Répondre
L
Quelle superbe balade vous avez faite en compagnie de Jules qui a admiré les ânes, puis a crapahuté dans les vieilles pierres avant de pénétrer -bien au chaud- dans ces grottes magnifiques. Au moins, vous ne garderez un souvenir époustouflant, merci pour ce partage. Bises, Martine
Répondre